Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Minata Guelwaré, qui purgeait une peine de dix ans de prison dans le cadre du putsch de 2015, a succombé au petit matin de ce samedi 3 octobre 2020 à l'hôpital Blaise Compaoré des suites de maladie, selon un communiqué de son parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). 

Elle était incarcérée à la Maison d’arrêt et de correction de l’armée (Maca) depuis plus d'un après avoir écopé de dix ans de prison ferme en première instance pour sa participation au putsch de l’ex Régiment de sécurité présidentielle contre les autorités de la Transition en septembre 2015. Elle a toujours clamé son innocence. 

Depuis quelques semaines, des lanceurs d’alerte burkinabè et certaines associations ne cessaient d’attirer l’attention sur sa santé déclinante. Mme Guelwaré a été hospitalisée plusieurs fois dans un centre de santé de Ouagadougou après l’aggravation de son état.  «Des alertes ont été données mais rien n’a été fait jusqu’à l’ultime issue ! Quelles que soient les divergences politiques, on ne devrait pas en arriver là !», écrit ainsi Khady Sy/Ouédraogo, la présidente de l’association Femmes et prisons d'Afrique. 

«Mais que chacun sache, que le fort d’aujourd’hui, peut être le faible de demain ! Et la cuillère prise pour mesurer sera la même avec laquelle on va te mesurer ! Et nous Association seront là toujours pour défendre ces principes ! Repose en paix Minata !», a-t-elle ajouté. 

Selon son parti, le CDP, le décès est survenu tôt dans cette matinée du samedi 3 octobre 2020 à l'hôpital Blaise Compaoré (Tingandogo). «Militante du parti jusqu'à sa mort, elle avait 38 ans et mère d'un garçon. Je salue la mémoire de cette intrépide, combattante, vaillante et dynamique jeune pleine d'humanisme, d'humilité et d'initiatives. Le CDP lui est reconnaissant et lui rend un vibrant hommage», a posté Eddie Komboïgo, le président du parti.