Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Douze soldats et quatre Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont été tués tôt vendredi, dans l’attaque du détachement militaire de Namissiguima (Centre-nord) qui a aussi enregistré, 21 blessés et des dégâts matériels, selon un communiqué de l’armée.

Le communiqué de la Direction de la communication et des relations publiques des armées précise que c’est ce vendredi 8 avril 2022,  qu’« une attaque complexe a visé le détachement militaire (…) aux environs de 05 heures du matin ».

Le document renseigne que le bilan provisoire établi à l’issue des combats fait état de 12 militaires et 4 VDP tombés, ainsi que 21 militaires blessés.

«Des dégâts matériels ont également été enregistrés », indique l’armée qui ajoute que « des renforts ont été déployés pour sécuriser la zone».

« Le Chef  d’Etat-major Général des armées salue la mémoire des soldats tombés et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il rassure l’opinion que les opérations de sécurisation du territoire vont s’intensifier conformément à la vision définie par le chef suprême des Armées », lit-on également dans le communiqué.

Hier jeudi, des ressortissants de Namsiguia, dans la commune de Bourzanga, province du Bam, toujours dans la région du Centre-nord, ont animé une conférence de presse à Ouagadougou pour attirer l’attention des autorités et demander une intervention urgente en vue de libérer la zone.

Agence d’information du Burkina